Une grainothèque à la Bibliothèque de Gaël

Inauguration de la Grainothèque de Gaël le 1er avril 2016

A Gaël, les bénévoles de la bibliothèque déploient une belle énergie pour animer le lieu, le rendre accessible à tous et ouvert sur le monde. La dernière bonne idée qui sera inaugurée le 1er avril est la mise en place d’une Grainothèque. Késako ? Dans un espace approprié, nous pourrons venir déposer nos sachets de graines, préalablement séchées et identifiées. Ainsi, ceux qui le souhaiteront pourront les rapporter chez eux et les semer dans leur jardin. Puis à leur tour, apporter d’autres graines de variétés différentes (légumes, fleurs…).

Cette pratique basée sur le partage et la liberté nous vient des États-Unis. Elle se développe désormais en France et a vocation à favoriser la biodiversité. Les Jardins dans l’Bourg approuvent  et encouragent !

 

Nettoyage #2 – Trouvailles

Une amphore contemporaine, un premier nid installé dans une des niches du mur, un second nid caché dans le lierre que nous laisserons à cet endroit afin de le protéger, des morceaux de céramique et des tessons de bouteille… Concentrés dans un endroit bien précis, ces petits tessons avaient de quoi intriguer. L’explication nous a été donnée par monsieur Dubé : chaque année, la kermesse paroissiale était organisée dans cette prairie. On la fauchait avant la fête et on la laissait repousser après la fête. Les tessons retrouvés se trouvent exactement à l’emplacement du jeu du casse-bouteille !

Nettoyage #1 – Moins de lierre, plus de pierres

Deux après-midis ont été nécessaires pour dégager le lierre qui avait envahi le mur côté sud. C’est la première phase du nettoyage de mise en route. D’autres moments y seront consacrés. Côté ouest, le mur a également besoin d’oxygène, même si nous conserverons des ilôts de végétation pour les oiseaux. Par ailleurs, nous devons nettoyer le sol dans lequel sont enfouis des tessons de verre et quelques déchets sans âge.

Jacques et Marius poursuivent la préparation de leurs parcelles respectives au rythme des belles journées que nous a réservé le mois d’avril. Ça bouge dans le jardin partagé et cela semble intriguer notre bergeronnette grise !

Le nombril de Vénus

Autour du jardin, côté ouest, prolifère une plante coutumière des vieux murs. Il s’agit du nombril de Vénus ou oreille d’abbé ou précisément, en langage botanique et pour briller en société, de l’umbilicus rupestri.

Ses feuilles grasses sont arrondies, concaves et légèrement dentelées. On la rencontre jusqu’à 1200 mètres dans le parc du Mercantour. Elle fleurit de mai à juillet et produit des hampes qui peuvent aller jusqu’à 30 cm. Dans le jardin, les premières bourgeons apparaissent déjà.

Le nombril de Vénus est une plante rafraîchissante. Ses feuilles contiennent beaucoup d’eau, ainsi que de la vitamine C et si elles n’ont reçu aucune goutte de pesticide ou de traitement, elles sont parfois ajoutées aux salades. Les herboristes évoquent également ses propriétés thérapeutiques : nettoyage des plaies, effet apaisant sur la peau et purification de l’organisme. Mais ce n’est pas une raison pour dépouiller le muret de cette précieuse !

 

 

 

Le jardin partagé de Gaël, c’est parti !

jardinpartage_reunion26fev2015

Une dizaine de personnes se sont déplacées jeudi 26 février pour s’informer sur le projet Jardin Partagé. Parmi elles, des habitants de Gaël, des élus, la directrice de l’Ehpad et des futurs jardiniers ! Les premières parcelles individuelles vont être préparées au cours des prochaines semaines et les jardiniers seront rapidement rejoints par les enfants dans le cadre des TAP (Temps d’Activités Périscolaires). Dans quelque temps, nous aurons donc les mains dans la terre… A suivre.

Réunion d’information jeudi 26 février 2015

Si vous ne possédez pas de terrain pour jardiner, rejoignez le jardin partagé !

Le jardin partagé, c’est la liberté de cultiver un potager toute l’année, la possibilité de se nourrir sainement et de faire des économies, l’accès à des parcelles individuelles ou collectives sur un terrain communal et la participation à la vie d’un espace collectif où toutes les générations pourront se rencontrer et échanger.

Réunion d’information publique jeudi 26 février 2015, à 19 heures, salle des associations. Ouverte à tous.